Category: Uncategorized


Flute, il aurait mieux fallu prévenir tout le monde.

Alors mettez à jour vos favoris, spoilersinside n’est plus mais a trouvé réconfort ailleurs.

Ca se passe sur le canapé de francis !

La même chose, mais en mieux. Enfin j’espère !

Cette semaine, on se retrouve (quasiment) tous les jours pour faire le point sur les NOUVEAUTES de la saison. Pour les séries qui font leur retour, on attendra un peu. Parce que bon, la vérité c’est qu’on a juste envie pour l’instant de savoir s’il y a de nouvelles pépites à se mettre sous la dent.

Aujourd’hui, on s’intéresse au jeudi, avec l’arrivée de deux nouvelles sitcoms aux têtes d’affiche très accrocheuses… Et en plus, c’est la suite du match NBC vs CBS. Alors, qui est le gagnant cette fois ?

the michael j fox showMICHAEL J. FOX SHOW, the

Le retour du fils prodige sur NBC avait de quoi faire couler de l’encre. D’autant plus que dans le Michael J. Fox Show, la star éponyme incarne un rôle qui lui colle bien, celui d’une ancienne star du journal télévisé qui retrouve le chemin des studios qu’il avait quitté à cause de sa maladie de Parkinson. Dynamique, pétillante et jamais larmoyante, cette sitcom à caméra unique embarque tout de suite le spectateur, notamment grâce à son casting particulièrement réussi. Bon, ok, on est encore sur les très classiques schémas familiaux chers à ce genre de série, mais le ton et le traitement suffisent à booster le show avec ce qu’il faut d’originalité pour ne pas avoir l’impression d’avoir déjà vu tout ça ailleurs.

Malheureusement pour NBC, le double épisode pilote a souffert du démarrage poussif de Parks & Recreation et rassemblent à peu près sept millions de spectateurs. C’est un score tout à fait honnête, mais que se passe-t-il quand on le compare à la concurrence… ?

the crazy onesCRAZY ONES, the

Avec the Crazy Ones, CBS, elle, parie sur un étrange duo de comédiens qui sait appâter le spectateur : Sarah Michelle Gellar et Robin Williams ! De plus, on s’éloigne du carcan familial pour s’intéresser à une boite de pub (bien différente de celle de Mad Men…) L’histoire d’une jeune femme tiraillée entre la folie de son père – force majeure de la société – et son manque de sérieux qui ne cesse de mettre leur empire en danger. Aux manettes, on retrouve David E. Kelley qui fait preuve d’une vraie originalité après avoir sérieusement ronronné ces dix dernières années. A l’aise sur un format qu’il n’avait pas encore beaucoup tenté, il offre un pilote trépidant et furieusement accrocheur – même si on rigolera bien de l’image très lisse et très gentille donnée au premier client que l’on rencontre, McDonald (oui, oui, la chaîne de restaurant.)

Au niveau de l’audimat… c’est un pur carton. Avec plus de quinze millions de spectateur pour le pilote,  the Crazy Ones fait un massacre du Michael J. Fox Show. Faut-il penser que les américains préfèrent Gellar et Williams à notre bon vieux Marty ? Pas vraiment. Ce succès s’explique par le raz-de-marée provoqué par le retour de the Big Bang Theory (diffusé juste avant the Crazy Ones), qui rassemble plus de vingt millions de spectateurs. Avec des scores pareils, la sitcom de Chuck Lorre est définitivement toujours la comédie numéro 1 aux US. Et de loin.

 

Pas de nouvelles séries vendredi et samedi, donc on se revoit pour entamer la deuxième semaine de la rentrée !

C’est sans doute la nouvelle la plus triste de la semaine : Larry Hagman, immense J.R. dans Dallas, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi.

Je vous renvoie à l’exceptionnel article de IO9 sur le monsieur, une légende, tout simplement.

Il était temps d’inaugurer un nouveau système de notation plus compréhensible et permettant d’avoir plus de différences. Sur une base de 10, vous avez donc :

0 : attention, série immanquable ! Tellement nulle, ratée et ridicule qu’elle en devient fabuleuse.

1 : catastrophe absolue, à éviter absolument. Typiquement les séries imbitables de Lifetime. Attention, regarder un épisode risque de vous énervez fortement ou de vous donner envie de vous saouler la gueule.

2 : c’est mauvais, mauvais, mauvais, et vous ne passerez sans doute pas le cap du deuxième épisode.

3 : chiant, mal foutu, ou tout simplement inintéressant.

4 : ça peut faire passer le temps si vous n’êtes vraiment pas exigeant.

5 : de quoi se faire plaisir lors d’une soirée.

6 : une très bonne série, agréable à regarder, mais qui ne va pas changer le monde.

7 : une excellente saison malgré ses faiblesses, mais une série soit un peu chiante, soit qui ne parlera pas à tout le monde.

8 : une série parfaite dans son genre, avec une saison haute en couleur mais qui souffre de petits défauts.

9 : un immanquable, une saison réussie du début jusqu’à la fin, une série qui va vous faire vibrer.

10 : le chef-d’oeuvre, qui aura forcément déjà vécu plusieurs saisons et confirme sur la durée son statut de série fabuleuse.